Obey to Music, A Visual Tribute To Music by Shepard Fairey

Exposition (États-Unis )

du 10 au 28 mai

du mardi au samedi

 11h > 18h

 Samedi 21 mai, c’est la Nuit des Musées ! L’exposition Obey to Music sera ouverte de 11h à 18h puis de 20h à minuit.

Le Musée sera ouvert de 10h à 18h puis de 20h à minuit.

L’exposition Obey to Music est un morceau choisi parmi plus de 220 œuvres de l’artiste Shepard Fairey, connu pour son célèbre portrait de Barack Obama, Hope utilisé pour sa campagne présidentielle en 2008. Réunissant plusieurs collections, les visiteurs pourront s’immerger dans l’univers graphique extrêmement puissant de l’artiste. Les pièces les plus anciennes remontent à 1995 et s’égrènent jusqu’en 2014, montrant l’hommage vibrant que le maître du Street Art rend à la musique et aux musiciens qui, comme lui, s’engagent et militent au travers de leurs textes, de leur attitudes, de leur vie.

Dès que Shepard Fairey maîtrise la sérigraphie, il rend aussitôt hommage au monde de la musique qu’il vénère. Il est lui-même un excellent DJ, qui signe ses nombreuses performances sous le pseudo DJ Diabetic ou MC Insuline, (S. Fairey est diabétique). Sa capacité de produire lui-même les posters, couplée à sa patte graphique remarquable en font l’un des concepteur/réalisateurs d’affiches de concerts les plus prisés par les courants alternatifs de l’époque. Rencontrant ses idoles sur les festivals dont il a créé le visuel et imprimé l’affiche, il peut leur proposer de les iconifier à sa sauce. Dès 1995, Shepard Fairey va consacrer un bon tiers de sa production à l’univers de la musique, marquant visuellement et durablement cette industrie.

S’il est difficile de parler de « période » consacrée à certains courants musicaux en particulier, on peut noter que l’arrivée du rap se fait à la fin de l’année 2002. Avant cela, l’artiste est en prise directe avec le punk et le rock affectionnés par la scène skate de la côte est des États-Unis et avec lesquels l’artiste a grandi. En tout cas, une chose est certaine : c’est le message plus que la mélodie qui compte pour Shepard Fairey. On pourrait dire qu’il choisit ses artistes en fonction de l’utilisation militante qu’ils font de leur audimat. L’œuvre Noam Chomsky de 2001 illustre parfaitement le propos : il est écrit sur la sérigraphie « I lived with the system and took no offense until Chomsky lent me the necessary sense. » ; « Sung to the tune of ‘the Magnificent Seven’ by the Clash. », en d’autres termes l’artiste fait directement référence à la chanson The Magnificent Seven des Clash dans laquelle Joe Strummer chante : « je vivais avec le système sans me révolter jusqu’à ce que Chomsky m’explique de quoi il retournait ». Combien d’adolescents auront ouvert un livre de l’économiste visionnaire grâce à la chanson? Peu importe, mais il aura suffi d’un seul pour que l’auteur soit mis à l’honneur graphiquement, et que le nom du philosophe américain soit vu et peut-être lu par des dizaines de milliers de nouvelles personnes.

Si “the medium is the message” selon la formule consacrée de Marshall McLuhan et reprise par Shepard Fairey pour son travail, avec cette exposition pour le festival Art Rock, une chose est sûre : the music is the medium !

Commissariat d’exposition  Print - copie
En partenariat avec  le-telegramme  avec le mécénat du   LOGO_Signature_New_BZH2

Les commentaires sont fermés.