LE VILLAGE C’EST AUSSI…

Gratuit

Village

samedi 4 juin

L’AMOUREUSE  16h30-17h15
Lancé en janvier 2019 par Gabriel Bourcet aux claviers et Marie Brosse au chant et au violon, le duo L’Amoureuse prend forme autour de morceaux poétiques et frais, rappelant Yelle ou encore Video Club. Entre pop anglaise et rap français, les textes bilingues touchent par leur poésie et leur sincérité. Les mélodies sont douces, aériennes, entrainant petit à petit dans la danse.

THE CHAPAS    20h00-21h15
Groupe explosif s’inspirant du rock des années 60 et 70, The Chapas surprend par sa puissance. De Pink Floyd aux Doors en passant par Black Sabbath ou The Stooges, les influences des Guingampais transpirent dans leurs morceaux emmenés par la voix habitée du chanteur et batteur du groupe : live chamanique à ne pas manquer !

dimanche 5 juin

MATA HARI AFROBEAT  14h00-15h15
Groupe composé d’une section de cuivres soutenue par une rythmique bien énervée, Mata Hari Afrobeat alterne compositions personnelles et reprises du père de l’afro-beat Fela Kuti, ainsi que de ses successeurs, Souljazz Orchestra, Newen Afrobeat, etc. Le rythme gronde, les bouches de métal rugissent, laissant éclater leur rage de jouer, jusqu’à l’extase, la transe.

WALTER ASTRAL  20h30-21h15
Walter Astral c’est la rencontre de la pop psychédélique, de l’acid et de la house, le tout sous influence techno. Les drum machines et les basses acid de Tristan Thomas se mélangent avec le son rétro de la guitare de Tino Gelli et d’un banjo si vieux qu’il procure des quarts de tons, tel un saz. Leur style musical hybride trouve ses influences chez King Gizzard & The Lizard Wizard, Flavien Berger, Altin Gün et Mehmet Aslan. Le cadre est posé, le ton est donné pour le duo mystique Walter Astral, explorateur céleste qui vous emmènera arpenter des mondes parallèles sous forme de quête mystique.