Historique

Les origines du festival

 

Influences obligent, le nom de l’association Wild Rose est hérité d’une chanson de Sonny Rollins, mythique saxophoniste de jazz. Créée en 1979 par une bande de passionnés de musique, l’association Wild Rose a alors pour ambition d’organiser des événements culturels à Quessoy, petite commune des Côtes-d’Armor. En 1983, l’association décide de créer un festival inédit, à l’initiative de Jean-Michel Boinet (fondateur du festival) et de Marie Lostys (actuelle directrice de la communication de de La Passerelle, scène nationale de Saint-Brieuc), et de se concentrer exclusivement sur ce projet. Le festival Art Rock est né.
Chaque année depuis trente-six ans, Art Rock fait vibrer le centre-ville de Saint-Brieuc en proposant trois jours et trois nuits d’effervescence artistique. Le festival se donne pour mission d’y construire des passerelles entre les arts : musiques, théâtre, danse, arts de la rue, vidéo, arts plastiques, arts numériques et gastronomie y sont ainsi largement représentés.

En étant parmi les premiers à inviter des troupes telles que Royal de Luxe ou La Fura dels Baus, mais aussi des artistes multimédia (Maurice Benayoun, le collectif Dumb Type ou Klaus Obermaier), Art Rock est parvenu trouver une place de choix parmi de nombreux festivals. Année après année, le festival Art Rock a su défendre une programmation artistique exigeante et clairvoyante, se faisant lieu de rencontre, de création et d’avant-garde. Mais il a aussi su mettre en valeur son territoire, le bel écrin qu’est le centre-ville de Saint-Brieuc, et y proposer une ambiance multigénérationnelle et conviviale.

C’est ainsi que le festival Art Rock a remporté début 2018 le prix du Meilleur Festival Urbain de France au Festivals Awards, devançant les poids lourds de la catégorie que sont les Francofolies de la Rochelle, le Printemps de Bourges ou le Festival interceltique de Lorient.
S’en est suivi le prix Atabula de la Meilleure Offre Culinaire de Festival, reçu en octobre 2018, qui est venu récompenser l’opération Rock’N Toques, organisée depuis 11 ans au cœur du festival

 


 

Art Rock en quelques chiffres

 

  • 70 000 spectateurs
  • 40 000 spectateurs aux spectacles payants
  • 30 000 spectateurs aux spectacles gratuits
  • 3 jours de festival
  • 10 lieux de concerts, spectacles, installations, expositions
  • 70 spectacles, expositions et concerts
  • 452 artistes et équipes artistiques
  • 25 maisons gourmandes de Rock’N Toques (chefs cuisiniers, pâtissiers, cavistes, artisans…)
  • 16 000 assiettes gourmandes servies aux festivaliers
  • 200 salariés
  • 600 bénévoles
  • 4500 repas servis aux artistes, techniciens et bénévoles pendant le festival
  • 1000 nuits d’hôtel pour les artistes et techniciens
  • 120 entreprises partenaires et mécènes
  • 150 entreprises prestataires dont une centaine du département des Côtes d’Armor
  • 90 concerts dans le OFF du festival, Arbist’Rock

 

ça se passe sur Insta !

Réalisation par Acantic